Cette semaine, j’ai fait un portrait d’Ayaan Hirsi Ali, pour El Pais, le quotidien espagnol. Paris est en train d’examiner comment accorder la nationalité française à la féministe d’origine somalienne dans la quasi-indifférence des Pays-Bas qui n’assure plus sa protection hors de leur territoire.

Le portrait fut fait à Paris dans la plus grande discrétion et je fus entouré de gardes du corps (protection des personnes – S.P.H.P. ) :

Elle fait l’objet d’une fatwa qui la condamne à mort. J’ai fait ça rapidement, sans douleur et sans laisser de traces…

 

Share This